AS CLAMECY FOOTBALL : site officiel du club de foot de CLAMECY - footeo

Un peu d'histoire..

Naissance de l’ASC : 1905-1906

Lors d’une réunion le 16 novembre 1905, un groupe de Clamecycois fonda à Clamecy une nouvelle société sous l’appellation « Alliance Sportive Clamecycoise ». Le siège est fixé au café Zenlter, place des Barrières.

A l’origine, cette société avait pour but de pratiquer tous les sports en général, mais plus particulièrement, de permettre aux jeunes l’enseignement de la gymnastique en vue de l’obtention du Brevet spécial d’aptitude militaire.

Suite à l’assemblée générale constitutive du 29 novembre 1905, les statuts de l’association furent établis. Elle sera déclarée officiellement en Préfecture le 22 décembre 1906, conformément à la loi de juillet 1901 (déclaration parue au Journal Officiel du 30 décembre 1907).

 

Les débuts du football : 1906

Bien qu’«agréée par le Ministère de la guerre comme société de préparation et de perfectionnement militaires» en avril 1909, et comportant à l’origine 3 sections : gymnastique, courses pédestres & cyclistes et athlétisme, l’ASC pratiqua également le football. Les premières séances se déroulèrent route de Pressures. Le premier match de l’ASC eut lieu le 4 février 1906, à Varzy, contre le Football Club Normalien local. Il se termina par un match-nul.

 

Un sommeil du à l’Histoire : 1914

Le devoir patriotique nécessita l’agrandissement de la salle de préparation, débuté en 1909 avec l’aide d’une souscription citoyenne. L’inauguration de la nouvelle salle le 28 juin 1914 coïncide avec l’apogée de l’« Alliance » mais également avec le début de la Première Guerre Mondiale. Pendant cette douloureuse période, 46 camarades moururent pour la France.

 

Le réveil de l’Alliance Sportive Clamecycoise : 1920

En 1920, l’ASC renaît et participa activement à l’instruction physique obligatoire de la jeunesse. Elle prît part à de nombreux championnats d’athlétisme et de gymnastique. Il faudra attendre 1922 pour que réapparaisse une véritable section football. (Reprise par un match-nul contre l’Églantine Sportive de Migennes). A cette époque, Clamecy connaît 2 autres clubs : l’Avant-Garde Clamecycoise et l’Union Sportive Clamecycoise (USC).

 

La fusion des différents clubs : 1924

A la suite d’un grave incident affectant un des gymnases de l’Alliance Sportive Clamecycoise, son Président (M. Maclos) proposa au Président de l’USC, M. Brulfer, de fusionner les 2 clubs. Ce dernier accepta sous la condition de ne pas garder le terme « Alliance » en raison de sa forte connotation paramilitaire.

Afin de céler la décision, les 3 clubs de la ville s’affrontèrent avec l’enjeu de donner son nom au futur club.

Le 14 mars 1924, c’est finalement l’« Association Sportive Clamecycoise » qui fut fondée avec à sa tête 2 Présidents d’honneur, le maire M. Renard et M. Brulfer, directeur de la Société des Produits Chimiques de Clamecy (SPCC), et un Président, M. Maclos. Le journal local, l’Écho de Clamecy, annonce alors la composition des 2 équipes du club.

 

Premiers titres : 1925-1927

Dès cette date, l’ASC (appelée aussi un temps US-ASC) s’engage au tournoi amateur officiel des sociétés affiliées à la FFFA (Fédération Française de Football Amateur), organisé à l’époque par la Ligue d’Auvergne (regroupement des clubs des départements de la Nièvre, de l’Allier, du Puy-de-Dôme, du cantal et de la Creuse).

Pour une première en compétition officielle de la FFFA, l’ASC est championne de la Nièvre en 1925, devant Château-Chinon et Saint-Léger-des-Vignes. Elle concourt alors pour le titre de champion de la Ligue d’Auvergne en deuxième division. Les victoires contre l’US de Bellerive (03) 4 à 2 et contre la JSM de Guéret (23) 4 à 0 en finale donne son premier titre à Clamecy.

En mars 1927 à Moulins, l’ASC bat le CAS Thiernois et décroche le titre de Champion de la Ligue d’Auvergne DH.

La Ligue décide d’engager ses meilleurs représentants en Championnat de France amateur. L’ASC participe cette année là la finale à Bagnères-de-Bigorre. Elle perd le match car un certain nombre de titulaires, n’ayant pas les moyens de payer le déplacement, n’ont pu jouer. Mis à part ce problème économique, le grand manque de l’équipe est alors de ne pas avoir un terrain digne de ce nom.

 

L’ASC cherche un second souffle : 1930-1934

Fin 1930, le bureau démissionne. Malgré un nouveau provisoire, le forfait général est annoncé. L’inactivité du club se poursuit jusqu’en 1933 par manque de dirigeants. En 1933-34, l’ASC reprend vie et devient champion de sa poule sans aucune défaite. Ce succès se réalisa pourtant sans posséder son propre terrain. L’équipe joue alors à la Ferme des Prés, sur un terrain mis à disposition par un fermier (M. Joussier).

 

Un nouveau départ : 1936-1940

Né en 1891 à Sainte-Menehould dans la Marne, diplômé de l'école supérieure de chimie de Nancy, Maurice Brulfer présida de nombreuses sociétés dont la Société des Produits Chimiques de Clamecy (SPCC). Celle-ci se hissa aux tous premiers rangs européens pour la carbonisation du bois et l'exploitation des produits chimiques dérivés entre 1853 et 1953. Près de 1 000 personnes y travaillaient vers le milieu du XXe siècle. Durant cette grande époque, la SPCC se révéla être une véritable ville dans la ville. La société fonctionnait tel un village, bénéficiant de toutes les activités répondant aux besoins des cadres et ouvriers. Les loisirs tels le football ne furent pas oubliés.

Ne bénéficiant pas encore d’un stade municipal, le club s’en remit à un généreux donateur. Monsieur Brulfer finança le nouveau terrain du club. Situé dans l’enceinte même de la SPCC, sur le lieu-dit La Forêt, cet aménagement sera inauguré le 7 novembre 1936 en présence du préfet et du sélectionneur de l’équipe nationale Gaston Barreau. À cette grande occasion, l’ASC affronta alors une équipe professionnelle (le FCO Charleville, finaliste de la Coupe de France 1935-36). Le Stade de La Forêt, rebaptisé par la suite Stade Maurice Brulfer, était équipé d’une tribune. Elle pouvait accueillir près de cinq cents personnes. Encerclé par une piste d’athlétisme, équipé de vestiaires ultramodernes pour l’époque, d’un porche, de caisses à l’entrée, et d’une buvette avec terrasse, le stade fut jugé à l’époque par certains détracteurs comme un stade trop moderne pour une petite ville comme Clamecy. Aux vues de cette grandeur et modernité, il accueillit d’autres manifestations dans les années 30, notamment des courses de lévriers et des démonstrations de gymnastique présentées avant les matchs de football.

En avril 1940 fut créé le Challenge Maurice Brulfer. Il regroupait des clubs régionaux. La première édition fut remportée par l’USM Château-Chinon qui ramena alors le magnifique trophée en bronze. L’ASC l’emporta en 1948.

 

Seconde guerre mondiale : le football clamecycois résiste

Durant cette période sombre de l’histoire, des joueurs furent mobilisés. Des footballeurs de la région parisienne ayant rejoint la résistance en Haut-Nivernais se joignirent parfois au club lors de sorties du maquis et malheureusement certains périrent. Le club resta toujours engagé dans les championnats cependant, le stade reçut beaucoup plus les scolaires durant les après-midi de plein air préconisés par le gouvernement de Vichy.

1942-43 : finaliste de la coupe de la Résistance ;

1943-44 : champion de la Nièvre en 1ère Division.

 

De l’après-guerre à la « grande crise » : 1948 - 1965

1948-49 : 2ème du championnat en Promotion de Ligue ;

1949-50 : l’équipe B championne de la Nièvre en 2ème Division ;

1950-51 : l’équipe A championne d’Auvergne ; l’équipe C championne de la Nièvre en 3ème Division.

En 1951, le journal sportif national l’Équipe décerna à M. Brulfer le Challenge Félix Potin, challenge récompensant le meilleur patron sportif. La remise du prix eut lieu le 4 mars 1952. Monsieur Brulfer fut un des premiers patrons français à favoriser le sport à l’intérieur de l’entreprise. Il fut très apprécié et respecté de ses ouvriers notamment par son soutien autant moral que financier. Sa seule présence aux matchs faisait venir les cadres, les ouvriers et leurs familles au stade.

L’usine et le club étaient alors indissociables. Le terrain se situait dans  l’usine, la subvention de fonctionnement émanait largement de l’entreprise, les déplacements s’effectuaient avec les cars de la SPCC… La santé de l’une suivit donc la santé de l’autre, ainsi, lorsque l’entreprise commença à péricliter, l’aide financière diminua peu à peu et le club commença lui aussi à rétrograder dans les classements (d’Honneur en Promotion et de Promotion en 1ère Division). À partir de là, le soutien des supporters s’affaiblit également.

La crise atteignit son paroxysme en 1961 lorsque le bureau démissionna et lorsque les autres sections du club s’arrêtèrent d’exister (progressivement jusqu’en 1965). Un noyau de dirigeants se constitua autour de M. Goust (commerçant) et le nouveau Président M. Delavault afin de préserver la section football. L’aide financière de la municipalité ainsi que celle des commerçants compensèrent une partie des pertes de recettes, complétèrent la plus faible subvention de la SPCC et permirent de redresser la section. Dès lors, plusieurs années furent nécessaires pour rétablir la santé du club. Jusqu’en 1963-64, l’équipe fanion put se maintenir en PH. En 64-65, le club changea de ligue et passa de l’Auvergne à la Ligue de Bourgogne. L’équipe première repartit alors en 1ère Division et la réserve en 2ème.

C’est en 1965 que la décision fut prise de relancer le Club Omnisports et ses multiples sections.

 

L’après « grande crise » : 1965-2010

Durant la saison 1967-68, la SPCC décida de quitta le club. La disparition du Stade M. Brulfer fut compensée par la mise à disposition d’un stade au Parc Vauvert (la ville de Clamecy avait acquis le Château du Comte de Vauvert suite à un lègue et avait acheté les terrains qui l’entourent en 1943). Bien que mal aménagé, ce stade permit au club de passer brillamment le cap de la crise tout en préservant une continuité.

1968-69 : Finaliste de la Coupe de la Nièvre (Prdt Delavault) ;

1971-72 : l’équipe A retrouve la PH pour une saison (Prdt Delavault) ;

1976-77 : l’équipe A retrouve la PH pour 3 saisons (Prdt Save) – Vainqueur de la Coupe de la Nièvre ;

1979-90 : Promotion de Ligue: accession manqué en PH en 88-89 (Prdt Mordefroy) ;

1993-94 : Promotion de District – Vainqueur de la Coupe du District (Prdt. Marlot) ;

1994-95 : Champion de Promotion de District – accession en PL (Prdt Marlot) ;

2002-03 : Champion de Promotion de District – accession en PL (Prdt Marlot) ;

2006 : Le club de l’AS Clamecy Football a passé le cap des 100 ans d’existence (1906-2006) sous la coprésidence de M. Gateau et de M. J. Delavault.

Ormt Lescureux est devenu membre 11 mois
AS Clamecy vient de remporter le trophée 10 membres 1 an
Pascal cestre est devenu membre 1 an
Cyril Stier est devenu membre plus de 3 ans
Maxime Thomassin est devenu membre plus de 3 ans
joel gagnard est devenu membre plus de 3 ans
AS Clamecy vient de remporter le trophée 100000 visites plus de 3 ans
AS Clamecy vient de remporter le trophée 5 membres plus de 3 ans
Catherine Cagna est devenu membre plus de 3 ans
U18 A : nouveau joueur plus de 4 ans
U18 A : nouveau joueur plus de 4 ans
U18 B : nouvel encadrant plus de 4 ans
U18 B plus de 4 ans
Organigramme et Organigramme technique plus de 4 ans
Séniors A : nouveau joueur plus de 4 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Entraîneur
  • 1 Arbitre
  • 5 Joueurs
  • 3 Supporters

PROMOTION D'HONNEUR

Classement